Bandeau inférieur

Actualités et agenda/Actualites

LUTTE RENFORCÉE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN Seine-et-Marne

Le moustique tigre prolifère en Seine-et-Marne. Ce moustique qui peut, dans certaines conditions très particulières, transmettre des virus de la Dengue, du Zika ou du Chikungunya, est très surveillé dans le département. Pour l'instant, aucun cas n'a été signalé mais la vigilance est de rigueur.


Une cellule de vigilance est en place

Une surveillance renforcée est mise en place jusqu’au 30 novembre 2019. Une cellule de vigilance a été créée. Un arrêté préfectoral permet la mise en œuvre de mesures pour prévenir les risques de prolifération, détecter et suivre l’évolution du moustique, ainsi que protéger les personnes. Cette cellule est coordonnée par la préfecture de Seine-et-Marne. Elle réunit le Département,  l’Agence régionale de santé Ile-de-France (ARS), les services de la préfecture et l’Entente de lutte et d’intervention contre les zoonoses (ELIZ).
 

Comment éviter la prolifération du moustique tigre

Il suffit de quelques gestes simples pour empêcher le moustique tigre de se multiplier.

Supprimer les eaux stagnantes. C'est valable pour tous les moustiques qui ont besoin d'eau pour vivre et se reproduire. Près de chez soi, il faut éliminer tous les endroits où l'eau peut rester comme les vieux pneus, les encombrants, mais aussi un tas de déchets verts.

- Vider les arrosoirs et les soucoupes sous les pots de fleurs. Il faut changer l'eau des plantes et des fleurs chaque semaine. Il ne faut pas que l'eau reste dans les gouttières. 

- Couvrir les piscines qui ne sont pas utilisées mais aussi les bassins, les réservoirs d'eau, les citernes et les bidons.

- Débroussailler, tailler les herbes hautes et les haies, élaguer les arbres.

- Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux,

- Réduire les sources d'humidité (limiter l'arrosage).

Une veille citoyenne pour suivre l'évolution de l'implantation du moustique tigre

Le moustique tigre est facile à identifier. Il a des rayures noires et blanches sur le corps et les pattes qui lui donnent un aspect très contrasté. Tout le monde peut signaler sa présence sur la plateforme dédiée http://www.signalement-moustique.fr/

Une surveillance par les spécialistes des moustiques tigres

Le Département de Seine-et-Marne déploie des pièges pondoirs autour des zones d’implantation connues et dans les zones où le moustique tigre n’est pas encore implanté. Ces pièges permettent de suivre son expansion géographique.

Une surveillance épidémiologique

Le préfet autorise les agents de l’Entente de lutte et d’intervention contre les maladies qui se transmettent des animaux aux hommes à entrer avec leur matériel sur les propriétés  privées, même  habitées. Les propriétaires seront avertis pour leur permettre de prendre toutes les dispositions utiles pour lutter contre la propagation du moustique tigre.

 

> Retour à la sélection